mardi 31 janvier 2017

Kerguelen



Le 23 janvier au soir, les côtes de Kerguelen sont enfin en vue, nous pouvons apercevoir la Presqu’île Jeanne d'Arc, le Cap des Aiguilles et le Pain de Sucre. Après 11 jours de pleine mer, nous apprécions de voir enfin un horizon et la perspective de pouvoir peut-être se dégourdir un peu les jambes à terre. Il est 17h, nous approchons doucement de l'archipel. Vers 19h le brouillard tombe, nous allons dîner et attendre le lever du jour pour en découvrir un peu plus. 




Nous apercevons enfin Kerguelen



Le 24 janvier au matin, nous voilà dans la Baie du Morbihan et nous pouvons déjà voir Port-aux-Français, encore appelé PAF, la base de Kerguelen. Nous apercevons de nombreux cormorans de Kerguelen, quelques éléphants de mer et des manchots royaux, ainsi que quelques voitures et personnes qui se déplacent sur la base. PAF est bien plus grand que la base Alfred Faure et de nombreux déplacements se font à l'aide de véhicules motorisés. Certains bâtiments sont maintenant désuets et en cours de destruction. L'hiver, la base accueille environ 50 personnes et jusqu'à plus de 100 l'été, mais certains scientifiques passent la plupart de leur temps en cabane (une cinquantaine sur l'île, contre trois à Crozet !) et ne restent pas sur base. 

Port-aux-Français
Baie du Morbihan
Cormoran de Kerguelen



Les heures passent, le vent ne faiblit pas et nos chances de mettre un pied à terre diminuent au fil du temps. A 14h30, les débarquants à Kerguelen sont descendus, puis les 20 personnes que nous devions récupérer montent à bord. Tout se passe sans problème. Il est maintenant 17h, le Marion Dufresne quitte tranquillement la Baie du Morbihan. Nous aurons seulement pu voir avec frustration les côtes de cette île qui se mêle régulièrement à nos conversations depuis plus d'un an.


Le 25 janvier au matin, je mets le réveil tôt car il est prévu de passer quelques heures dans la Baie des Baleiniers, au Nord de l'île, à proximité de Port-Couvreux, pour poser des filets. Le lever du soleil sur la côte est très appréciable, nous apercevons au loin les prémices du massif Gallieni, ainsi que certaines des nombreuses petites îles qui composent l'archipel (en tout plus de 300 îlots et rochers constituent l'archipel des Kerguelen, en plus de la grande île principale).


 
Baie des Baleiniers au petit matin



Il est 8h, nous quittons déjà Kerguelen, heureux d'avoir pu voir de nos propres yeux cet archipel mythique, mais déçus de n'avoir pu nous y promener un peu.


Pendant ce temps sur le Marion Dufresne, la campagne océanographique bat son plein. Vous trouverez ci-dessous quelques photos de ce que nous pouvons récolter dans les filets plongés à 1000m de profondeur. Nous partons maintenant en direction de zones plus chaudes et nous quittons petit à petit la zone subantarctique. D'ici une petite semaine, nous devrions apercevoir les côtes de Saint-Paul et Amsterdam


Larves de poissons des glaces



Poisson lanterne
Calmar

Aucun commentaire:

Publier un commentaire