Les îles australes

Appelées encore îles subantarctiques, elles font parties des TAAF (Terres Australes et Antarctiques Françaises), auxquelles appartiennent aussi la Terre Adélie et les îles Eparses.

Les TAAF ont trois missions :
- de souveraineté depuis 1955 (depuis 2007 concernant les îles Éparses) ;
- de soutien à la recherche scientifique en partenariat avec l'IPEV et d'autres organismes associés comme l'IFREMER, le CNRS... ;
- de protection de la nature avec la mise en place d'une Réserve Naturelle Nationale depuis 2006.

Voici un petit aperçu cartographique :

Les îles subantarctiques



 

Ile de la Possession - Archipel de Crozet

L'archipel de Crozet est composé de 5 îles : l'île aux Cochons, l'île des Pingouins, l'île des Apôtres, l'île de l'Est et l'île de la Possession. Cette dernière s'étend sur 150 km² et culmine à 934 m. Les seuls habitants de cette île vivent à la base Alfred Faure où je vais passer les prochains mois :) Les autres îles ne sont pas habitées.
Tout lecteur assidu de ce blog aura la chance de découvrir les moindre recoins de cette terre mystérieuse perdue entre les 40èmes rugissants et les 50èmes hurlants :

Archipel des Kerguelen

Bien plus grand que Crozet, cet archipel a une superficie totale de 7 215 km². L'île principale est entourée de plus de 300 îlots et culmine à 1 850 m. Elle possède même un glacier ! Comme Crozet, elle regorge d'une faune, en particulier des oiseaux, très riche. La base de Port-aux-Français accueille plus d'une centaine de personnes pendant l'été et une petite cinquantaine pendant l'hiver.
 

Saint-Paul / Amsterdam

Le district de Saint-Paul et Amsterdam est composé de deux îles :
- Saint-Paul, d'une surface de 8 km², ne possède pas de base et n'accueille que de brèves missions scientifiques.
- Amsterdam quant à elle est une île de 58 km² aux conditions météorologiques beaucoup plus douces que ses voisines.  Comme Crozet et Kerguelen, elle possède une base habitée, la base Martin de Viviès.

Il n'y a pas d'habitants sur le long terme dans ces îles. Les personnes temporairement présentes travaillent pour des missions scientifiques et représentent de nombreux corps de métiers : biologistes, cuisiniers, informaticiens, chimistes, techniciens, électroniciens, médecin... 
Certains ne restent que 6 mois le temps d'une campagne d'été. D'autres réalisent ce que l'on appelle un hivernage de 12 à 15 mois, à découvrir au fil de mes articles !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire