jeudi 1 septembre 2016

Tour de l'île avec Manue et Gaspard : premiers pas



Au mois de juillet, Gaspard, l'ornithologue de la mission; nous annonce que la manip tour de l'île aura lieu du 2 au 9 août. Cette manip est très prisée car elle permet de voir les moindres recoins de l'île. Elle est aussi assez physique : ouf ! Cela limite le nombre de candidats. En effet seules deux personnes peuvent partir avec Gaspard et c'est notre jour de chance, Manue et moi-même partons avec lui (bon, il y avait peu de candidats mais quand même). En effet, le mois d'août n'est pas la meilleure période pour sortir mais mon planning de travail me laissant peu de répit l'été, je saute sur l'occasion ! Vous allez alors me demander, pourquoi l'ornitho doit-il faire un tour de l'île ? C'est l'occasion pour Gaspard de compter les manchots Papous qui couvent (heureusement il y en a beaucoup moins que les manchots Royaux). Les plus petites colonies comptent environ 5 couveurs pour attendre une centaine pour les plus grandes colonies de l'île de la Possession.


Mais tout de suite notre périple sur la carte !








1er jour : direction La Pérouse - distance : ± 18 km - dénivelé positif : 800m - durée du transit avec pauses et comptages : 9h - 2 colonies de manchots papous à contrôler




La fine équipe



Pour le 1er jour, nous avons beaucoup de chance, le soleil est avec nous ce qui permet d'avoir le moral au plus haut, au moins pour le départ. C'est la première fois pour moi que je me rends à La Pérouse, la journée sera donc riche en nouveautés. Nous avons la chance de passer par la Crique de Noël, très peu visitée, où se trouve la première colonie de manchots papous. Au programme : comptage et sandwich au soleil en profitant de la petite crique et de la cascade. L'arrivée jusque là n'aura pas été facile car malgré le soleil, nous trouvons beaucoup de verglas sur le transit avant d'arriver dans des zones très humides que nous avons mis un peu de temps à éviter.


La crique de Noël


Une fois passée la crique de Noël, nous rejoignons la crête du Styx. Cette partie de la rando est longue, très longue... un brouillard givrant nous entoure, on a hâte d'arriver ! Enfin, voilà la crête du Styx et nous amorçons la descente direction le lac Perdu. Il fait bien froid, une bonne partie du lac est gelée et avec le brouillard cela donne un peu une atmosphère mystique et fantastique. 


Au Lac Perdu - © Gaspard Bernard




Nous longeons le lac jusqu'à apercevoir au loin le lac Cœur. De nouveau, il nous faut descendre. Quand je vois tout ce que nous descendons, je suis contente de ne pas devoir faire demi-tour le lendemain ! Il est presque 17h, nous arrivons enfin à la plage de La Pérouse où nous devons compter la deuxième colonie de Papous. La plage est très belle, les vagues sont énormes et c'est la première fois que je vois autant d'otaries.


A l'approche de la cabane
 
Plage de la Pérouse

 

Une fois le comptage terminé, il nous reste une petite demi-heure de marche avant d'arriver à la cabane. C'est la cabane la plus rustique de l'île car il n'y pas d'électricité et du coup c'est celle qui a le plus de charme. Nous n'y passerons qu'une nuit et l'arrivée à la tombée du jour ne m'aura pas permis de beaucoup profiter du site. Au mois de septembre ou d'octobre, je tenterai de me greffer à une manip à La Pérouse de 3 jours afin de voir la fameuse Tour Blanche de plus près...!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire